L’intérieur d’une noix

par André Fromont

Une fureur
Un calme insensé
Frappé
Lucien se fige
Devant l’ombre apparue
Il était pierre qui roule
Écrasait les choses libres
Et les détails du monde
Le voilà à l’arrêt
Devant une porte ouverte

En attendant le café
Tranches de pain
Confitures
Les doigts pianotent Chopin
Sur le bois de la table

Ariane oppose
Le visible et l’invisible
Au bord d’un désert
Tout en courbes
Inachevées

Ce matin
Une tempête de sable
Affole la respiration
D’Ariane

Charles Trenet chante
Une noix
Qu’y a-t-il à l’intérieur
D’une noix ?

Rien n’échappe à Ariane
Elle évite la pierre qui roule
Avec la voix douce
D’un rêve
Ariane est comblée
Dans un lit mouillé
Elle ronfle
Le calme
D’un ruisseau en automne

Un réservoir de pudeurs
Une arme chargée
D’une balle dum dum
Une bombe amorcée
Une idée, des paroles
Une émotion, un silence
Un corps ouvert
Jambe dérobée
Un agacement d’amour
Un feu

Les sept nains se comptent
Fausses vieilles barbes
Immortelles
Cachées en
Toi sans moi
N’existe pas
Ton élégance radicale
Ton œil indompté
Moi sans toi
N’existe plus
Dans ce temps devenu Fou

Un géant vu de derrière
Dit un poème très sombre
D’un faible éclat de voix
Il dit les lunettes roses
La limite du rée
l Le monde des sans odeur
L’art déshumanisé
Il nous noie à nouveau
Dans l’eau lente qui pue

Ariane lève ses paupières lourdes
Secoue ses cheveux
Noir corbeau
Elle avale l’intérieur
D’une noix
Une tasse de café corsé
Nomme Les disparus
Et les bienvenus

Elle chuchote son plaisir
Gaiement
À Christian qui écrase
Les choses noires
Et pousse sa pierre
Qui roule Loin
De son corps libéré


door André Fromont


tekstbron: Entrelesligne.be
opgenomen in WEEKBLADEN #51 - rotzooi, rasters en rintels

Stuur uw bijdragen (enkel tekst aub, geen prentjes) voor de WEEKBLADEN naar weekbladen@radioklebnikov.be

Ontdek onze CD-collectie
op BANDCAMP!